Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 avril 2008 7 27 /04 /avril /2008 08:32

1/ Un déplacement du manche vers la droite :

                        a) lève l'aileron droit et baisse l'aileron gauche

                        b) baisse l'aileron droit et lève l'aileron gauche

                        c) abaisse simultanément les ailerons

                        d) relève simultanément les ailerons

 

2/ Le braquage des ailerons provoque un effet secondaire appelé :

               a) roulis inverse.   b) lacet inverse.  

               c) roulis induit.      d) lacet induit.

 

 

3/ Quand le pilote braque le manche (ou le volant) à gauche :

a) la gouverne de direction se braque à gauche

b) la gouverne de profondeur se braque vers le haut

c) l'aileron gauche se lève

d) l'aileron gauche s'abaisse

 

4/ Le pilote veut mettre son appareil en virage à droite, en vol symétrique. Il met :

a/ du "pied" à droite et du manche (ou volant) à droite

b/ du "pied" à droite et du manche (ou volant) à gauche

c/ du "pied" à gauche et du manche (ou volant) à gauche

d/ du "pied à gauche et du manche (ou volant) à droite

 

5/ Quelle commande est utilisée pour assurer la stabilité de route d'un aéronef  ?

a) le manche  b) la dérive  c) les ailerons  d) le palonnier

 

6/ Un compensateur est une petite surface placée à l'arrière d'une gouverne et qui sert :

a) à compenser les erreurs de pilotage

b) à soulager les efforts que le pilote doit effectuer sur les commandes

c) à compenser les variations de pression dues aux changements d'altitude de l'avion

d) les réponses a, b, c sont exactes

 

7/ Sur un avion léger à train classique, les palonniers peuvent commander :

a) la gouverne de direction                   b) les freins du train d'atterrissage principal

c) l'orientation de la roulette de queue   d) réponses a, b et c

 

8/ Quelle manœuvre permet d'effectuer une rotation autour de l'axe de tangage ?

a) déplacement du manche en avant ou en arrière              b) déplacement latéral du manche

c) déplacement des palonniers à gauche ou à droite            d) aucune réponse n'est exacte.

 

9/ Une gouverne est :

a/ une partie mobile permettant une rotation autour de l’un des 3 axes

b/ un règlement d’utilisation d’un aéronef

c/ un axe de piste

d/ un additif au manuel de vol

 

10/ Le déplacement du manche vers la gauche :

a/ abaisse simultanément les ailerons

b/ relève simultanément les ailerons

c/ lève l’aileron droit et abaisse le gauche

d/ lève l’aileron gauche et abaisse le droit

 

11/ Lorsque le pilote tire le manche à balais ou le volant, il agit

a/ les ailerons

b/ les volets

c/ la gouverne de direction

d/ la gouverne de profondeur

 

12 ) Quelle commande est associée à l'axe de tangage ?

             A) - le manche latéralement qui actionne les ailerons.

             B) - le manche en avant ou en arrière et qui actionne la gouverne de profondeur.

             C) - le palonnier à gauche ou à droite et qui actionne la gouverne de direction.

             D) - aucune commande n'est associée à l'axe de tangage.

 

13/ La longueur de roulage nécessaire au décollage augmente avec :

a) l’altitude                                            b) la température

                            c) la composante de vent arrière             d) dans les trois cas précédents

 

14/       Par la manœuvre de quelle commande est gérée la symétrie du vol de l'avion ?

                       a) Le déplacement latéral du manche

                       b) Le réglage de la puissance du moteur

                       c) Les palonniers qui agissent sur la gouverne de direction

                       d) Le déplacement d'avant en arrière du manche

 

15/ Parmi les compensateurs désignés ci-dessous quels sont ceux qui sont des compensateurs d’évolution 

a) le P.H.R., le Trim et TAB automatique

b) Le Trim, les gouvernes à axe déporté, le TAB automatique

c) Les gouvernes à axe déporté, le TAB automatique, les gouvernes à bec débordant

d) Le TAB automatique, les gouvernes à bec débordant, le Trim

 

16/ le lacet inverse est dû à :
a) une traînée plus importante de la demi-aile située à l’intérieur du virage
b) une augmentation de traînée plus importante du côté de l'aileron abaissé que du coté de l'aileron levé
c) la nervosité ou à l'émotivité du pilote
d) la position "vol dos"

 

17/ La gouverne de profondeur est une partie mobile:

a) de l’empennage horizontal qui permet de contrôler l’équilibre longitudinal de l’avion

b) de l’aile qui fait partie des systèmes hypersustentateurs

c) de l’empennage vertical qui permet la stabilisation latérale automatique

d) commandée par le palonnier lors des virages ou pour “ décraber ” à l’atterrissage

 

18/ Le roulis induit apparaît lorsqu’on :

a) actionne les ailerons                    b) actionne la gouverne de profondeur

c) actionne la gouverne de direction d) sort les volets

 

19/ Le pilote braque le manche (ou le volant) à droite :
a) la gouverne de direction se braque à droite.      b) la gouverne de profondeur se braque vers le haut.
c) l'aileron droit s'abaisse.                                    d) l'aileron droit se lève.

 

20/ Parmi les situations suivantes, qu’elle est la moins dangereuse pour un avion en approche finale :

a) dérapage                                                                    b) glissade

c) vitesse proche de la vitesse de décrochage                   d) virage à forte inclinaison

Repost 0
Published by Manu - dans QCM corrigés
commenter cet article
27 avril 2008 7 27 /04 /avril /2008 08:28

1/ Une piste d'orientation magnétique 203° est numérotée

a) 20                       b) 21                      c) 03                       d) Aucune réponse n'est exacte

 

2/ En ULM, un pilote peut se poser sur une plate-forme occasionnelle :
a) à condition d'avoir des pneus "basse pression"
b) sans condition
c) c'est strictement interdite
d) c'est vrai, à condition d'avoir l'autorisation du propriétaire et de respecter les interdictions de zone réglementaires

 

3/ La piste en service est la 12. Quels caps successifs (vent arrière, étape de base, finale) devra prendre le pilote pour un tour de piste à gauche ?

a)     120° - 210° - 300°     b)   120°  -  30° - 300°

c)       300° - 210° -120°      d)   300° -  30° - I20°

 

4/ Une double croix blanche disposée horizontalement sur l'aire à signaux d'un aérodrome indique

a) l'aérodrome est utilisé par des hélicoptères

b) des vols de planeurs sont en cours

c)des précautions sont à prendre à l'atterrissage

d) l'aire de manœuvre est temporairement inutilisable

 

5/ Une manche à air renseigne le pilote sur :

a) la présence de planeurs                         b) le sens d'atterrissage, face au vent

c) le sens d'atterrissage, dos au vent      d) l'existence d'une activité parachutiste

 

6/ Un aérodrome est doté d’un “ AFIS ” . cela signifie :
a) l’aérodrome est un aérodrome contrôlé.
b) le service rendu par le personnel au sol est un service d’information et non de contrôle de circulation dans l’espace de cet aérodrome.
c) que l’aérodrome est équipé d’un répondeur automatique d’informations enregistrées toutes les heures.
d) Les réponses a et c sont exactes.

 

7/ Un “  taxiway ” :
a) peut servir à atterrir et à décoller
b) peut servir à l’atterrissage et au décollage, auquel cas cela sera spécifié sur la carte d’aérodrome.
c) ne sert qu’aux déplacements au sol de l’aéronef, ou roulage.
d) est un service de taxi sur certains aéroports.

 

8/ Après le décollage, dans quel ordre doit-on effectuer le tour de piste ?

1- vent traversier                                   2- finale                                    3- vent arrière

4- montée initiale                                   5- dernier virage                    6- étape de base

 

a) 3-6-4-2-5-1                        b) 4-6-3-1-5-2                       c) 4-1-3-6-5-2                       d) 4-1-6-3-2-5

 

9/ Arrivant sur un aérodrome contrôlé, en cas de panne radio, le pilote :

a) peut recevoir un signal lumineux de la tour de contrôle

b) peut recevoir une fusée éclairante de la tour de contrôle

c) suit les indications prévues sur la carte VAC

d) toutes les propositions ci-dessus sont exactes.

 

10/ Dans l'aire à signaux, le T indique :

a) le sens de décollage et d'atterrissage.                                             b) la force du vent.

c) des travaux sur la piste.                                                                     d) le vol de planeurs.

 

11/ L’immatriculation d’un aéronef F-BOJM s’épelle à la radio par :

a/ François, Bernard, Olivier, Jean, Marc

b/ en phonétique : effe, bé, o, ji, emme

c/ Fox, Bravo, Oscar, Juliette, Mike

d/ France, Bravo, Oscar, Juliette, Mike

 

12/ Un carré rouge plein doté de doubles diagonales jaunes sur une aire à signaux signifie :

a) vols de planeurs en cours sur l’aérodrome.              b) vols de canadairs en cours sur l’aérodrome.

c) le TWY ne peut être utilisé.                                         d) l’atterrissage est interdit. 

 

13/  Une «croix blanche sur la piste signifie :

a) zone d’atterrissage d’hélicoptère.                                              b) interdiction d’atterrissage.

c) vol de planeurs en cours.                                                            d) vol sanitaire en cours

 

 

Repost 0
Published by Manu - dans QCM corrigés
commenter cet article
27 avril 2008 7 27 /04 /avril /2008 08:23

21/ Une prise d'air statique obstruée :

a) entraîne l’inversion des indications du variomètre et de l’altimètre

b) peut perturber l’indication des instruments gyroscopiques

c) ne peut pas perturber l’indication de l’anémomètre

d) entraîne des indications fausses de vitesse, d'altitude et de vitesse verticale

 

22/ L'avion est en ciel clair et en vol horizontal stabilisé. Le compas magnétique dont la déviation est négligeable, indique 010. Sachant que le conservateur de cap indique 050, que doit faire le pilote pour suivre le cap magnétique 030, le pilote doit :

a) recaler son conservateur de cap et effectuer un virage de 20° vers la droite

b) ne pas toucher à son conservateur de cap et doit effectuer un virage de 20° vers la gauche

c) continuer sa route sans virer car la valeur moyenne de son cap est 030

d) on ne peut pas répondre à la question car il nous faut connaître la déclinaison locale

 

23/ Sur le cadran d’un anémomètre, l’arc blanc représente la plage d’utilisation :

a) volets sortis                        b) en air agité                       c) train rentré                       d) à pleine charge

 

24/ Pour connaître la vitesse d’un aéronef, une antenne anémométrique permet la prise de :

a) la pression totale et la pression statique.                                  b) la pression dynamique et la pression statique.

c) la pression totale et la pression d'impact      .                            d) uniquement la pression statique.

 

25/ L'indicateur de virage indique :

a) le sens du virage et l’inclinaison de l’avion.                               b) le sens et le taux de virage

c) le sens du virage et le facteur de charge.                                     d) uniquement le sens du virage.

 

26/ L’horizon artificiel indique :

a/ la vitesse verticale (Vz)

b/ l’assiette longitudinale et l’inclinaison de l’avion

c/ la symétrie du vol

d/ la visibilité horizontale

 

27/ « V.N.E. » signifie :

a/ vitesse en nœuds

b/ vitesse normale d’exploitation

c/ vitesse à ne jamais dépasser (« never exceed »)

d/ vitesse maximale volets sortis

29/  Un niveau de vol (Flight Level) a pour référence :

a) le QNH                                                                                      b) la pression 1 013,25 hpa

c) la pression au niveau de la mer                                             d) la pression au sol (QFE)

 

30/ Une altitude de 3 000 pieds (ft) équivaut approximativement à :

a) 1 100 m              b)  900 m                c) 3 000 m          d)   90 m

 

31/ Le transpondeur est un équipement permettant :

a/ d’effectuer un vol sans visibilité

b/ d’identifier et de suivre un vol à l’aide d’un radar sol

c/ la pratique du VFR en haute altitude

d/ de recevoir des informations météorologiques en vol (VOLMET)

 

32/ En croisière à 4500 ft QNH, un pilote veut rejoindre un aérodrome situé à 150 m d’altitude. Le circuit de piste de cet aérodrome s’effectue à 1 000 ft sol. Avec un taux de chute de 500 ft/min, combien de temps va durer la descente jusqu’à intégration dans le circuit ?

a) 6 min                  b) 7 min                 c) 8 min                  d) 9 min

 

33/  Un avion vole au  FL 55. Quelle est l’indication de son deuxième altimètre calé au QNH = 1003 hPa :

a) 55 780 ft.                           b) 5 780 ft.                             c) 5 220 ft.                             d) 54 720 ft.

 

34/ Le mille nautique vaut :

a/ 1 609 m

b/        1 km

c/ 1 852 m

d/    100 m

 

35/ Une altitude de 3 000 pieds (ft) équivaut approximativement à :

a/ 1 000 m

b/    900 m

c/ 3 000 m

d/      90 m

 

36/  Pour régler un altimètre au QFE de son terrain, le pilote doit afficher :

a/ sur le cadran de son altimètre, zéro mètre lorsqu’il est au sol

b/ dans la fenêtre des pressions de son altimètre, la pression au sol de son terrain

c/ sur le cadran de son altimètre, l’altitude réelle du terrain

d/ les propositions « a » et « b » sont exactes

 

37/ Les limitations concernant les vitesses d’utilisation d’un aéronef se trouvent :

a/ dans le manuel de vol

b/ dans le manuel d’entretien

c/ sur le carnet de route

d/ sur la fiche de pesée

38/ La VFE correspond :

a) à la vitesse minimale de sustentation de l'avion en configuration atterrissage.

b) à la limite supérieure de l'arc blanc sur le cadran de l'anémomètre.

c) à la vitesse maximale de vol avec les volets sortis.

d) les propositions b et c sont exactes.

 

40/ Parmi ces instruments, lequel n’a pas besoin d’être réglé par le pilote avant décollage :

a) l’altimètre.                                                                                          b) l’indicateur de virage.

c) le conservateur de cap (ou directionnel).                                     d) l’horizontal artificiel.

 

41/ La pression utilisée par l'altimètre est :

a) la pression.                                                                                                                       b) la pression dynamique.

c) la pression statique.                                                                                                        d) la pression manométrique.

 

42/ Les indications du variomètre sont:

a) précises et instantanées.

b) imprécises et à considérer comme une simple tendance.

c) très précises mais exploitables avec un temps de retard.

d) aucune des propositions ci-dessus n’est exacte.

 

43/ La Vs0 correspond à :

a) la vitesse minimale de sustentation de l'aérodyne.

b) la limite inférieure de l'arc blanc sur le cadran de l'anémomètre.

c) la vitesse de décrochage de l'avion en configuration atterrissage.

d) toutes les propositions ci-dessus.

 

Repost 0
Published by Manu - dans QCM corrigés
commenter cet article
27 avril 2008 7 27 /04 /avril /2008 08:19

1/ Un variomètre mesure :

                                a) la vitesse propre                                            b) la variation de vitesse propre

                                c) l'altitude                                                          d) la vitesse verticale

 

2/ Un altimètre fonctionne par mesure de la :

a) pression dynamique                      b) pression statique

c) pression totale                                d) température

 

3/ En virage glissé à droite, l'indicateur de virage indique :

a) aiguille à droite, bille à gauche

b) aiguille à gauche, bille à droite

c) aiguille à droite, bille au centre

d) aiguille à droite, bille à droite

 

 5/ La "VFE" correspond à :

                                               a) vitesse maximale avec volets sortis

                                               b) vitesse minimale de sustentation

                                               c) vitesse à ne jamais dépasser

                                               d) vitesse à utiliser en phase finale d'atterrissage

 

6) L'anémomètre est un instrument qui sert à :

a) donner le taux de montée de l'avion

b) mesurer la vitesse d'un aéronef par rapport au sol

c) indiquer l'assiette de l'avion

d) mesurer la vitesse d'un aéronef par rapport à l'air

 

7/ Quel appareil du tableau de bord n’utilise pas un gyroscope?

                                               a) Indicateur de virage

                                               b)  Horizon artificiel           

                                               c) Conservateur de cap

                                               d) Compas magnétique

 

8/ Un horizon artificiel donne des informations de :

a) tangage et roulis             b) tangage et incidence      c) tangage et cap magnétique           d) roulis et incidence

 

9/ Sur un anémomètre, l’extrémité supérieure de l’arc blanc correspond à :

a) la vitesse à ne jamais dépasser VNE

b) la vitesse nominale opérationnelle VNO

c) la vitesse maximum avec les hypersustentateurs sortis VFE

d) la vitesse de décrochage VSO

 

10/ Pour mesurer la vitesse de l’avion, l’anémomètre utilise :

a) la pression totale et la pression d’impact                                                   b) uniquement la pression totale

c) la pression dynamique et la pression statique                                          d) la pression totale et la pression statique

 

11/ Sur les avions équipés d’un indicateur bille aiguille, en virage dérapé à droite :

a) la bille est à droite et l’aiguille à droite                               b) la bille est à gauche  et l’aiguille à droite

c) la bille est à gauche et l’aiguille à gauche                          d) aucune des réponses ci dessus n’est exacte

 

12/ Le variomètre est un instrument de bord qui mesure :

a) la vitesse propre de l'avion

b) l'altitude

c) la consommation de carburant

d) la vitesse verticale de l'avion

 

13/ Parmi ces instruments, lequel n’a pas besoin d’être réglé par le pilote avant décollage :

a) l’altimètre                                                                  b) l’indicateur de virage

c) le conservateur de cap (ou directionnel)             d) aucune des propositions n’est exacte

 

14/ L’arc blanc situé sur l’indicateur de vitesse appelé "anémomètre", délimite une plage de vitesses d’utilisation :

a) normale                                                                     b) interdite en atmosphère perturbée

c) des volets hypersustentateurs                             d) avec les trains sortis

 

15/ Quelle est la pression utilisée par l'altimètre ?

a) la pression totale                                                                                  b) la pression dynamique

c) la pression statique                                                                              d) la pression manométrique

 

16/ La VNE signifie :

a) la vitesse à ne jamais dépasser                                                           b) la vitesse normale d'exploitation

c) la vitesse en nœuds                                                                              d) la vitesse maximale volets sortis

 

17/ Parmi ces instruments du tableau de bord, lequel ne fonctionne pas à l'aide d'un gyroscope ?

a) l'horizon artificiel                                                                                   b) le compas

c) l'indicateur de virage                                                                            d) le conservateur de cap

 

18/ En vol, l'aileron gauche est abaissé, l'aileron droit levé, la bille est à droite, l'avion est en virage :

 

a) à droite glissé                         b) à gauche glissé               c) à droite dérapé d) à gauche dérapé

 

19/ Le conservateur de cap est un instrument qui :

a) est très fiable et permet de contrôler les indications du compas

b) permet de contrôler l'assiette et l'inclinaison de l'avion

c) est sujet à une dérive, obligeant le pilote à des recalages fréquents 

d) ne donne pas des indications fiables quand l'avion est en virage

 

20/ Aux erreurs instrumentales près, l'anémomètre indique :

a) la vitesse sur trajectoire air de l'avion                                b) la vitesse de l'air par rapport au sol

c) la pression atmosphérique au niveau du sol                    d) la vitesse ascensionnelle de l'avion

Repost 0
Published by Manu - dans QCM corrigés
commenter cet article
26 avril 2008 6 26 /04 /avril /2008 18:35

24/ La richesse du mélange :

a) augmente avec l'altitude                                                            b) diminue avec l'altitude

c) reste constante quelle que soit l'altitude                                   d) varie avec la pression d'admission

 

25/ Mettre une hélice en drapeau consiste à amener les pales dans une position telle que :

a) l'angle de calage soit nul                                                                           b) l'angle d'incidence soit maximum

c) le pas soit nul                                                                                          d) l'angle de calage soit voisin de 90°

 

 

 

26/ Dans un turbo-réacteur l'air suit le trajet suivant :

a) tuyère, turbine, chambre de combustion, compresseur

b) compresseur, chambre de combustion, turbine, tuyère   

c) turbine, compresseur, chambre de combustion, tuyère

d) compresseur, tuyère, chambre de combustion, turbine

 

27/ La composition idéale du mélange carburé air-essence correspond à une proportion de 1 gramme d'essence pour :

a) 17 g d'air                                    b) 20 g d'air                            c) 15 g d'air                             d) 8 g d'air

 

28/ Un groupe turbopropulseur est alimenté en carburant avec :

a) du kérosène                                                                          b) du super 98 avec additif

c) une essence spéciale aviation de type 100LL                      d) du propergol

 

29/ Parmi les éléments suivants, un seul ne concerne pas le circuit carburant :

a) la pompe électrique de gavage.                          b) le carburateur.                    c) les réservoirs.                     d) l’alternateur.

 

30/ À bord des avions légers, on rencontre souvent une alimentation électrique en :

 

a) 220 volts.                           b) 110 volts.                           c) 12 volts.                             d) 50 Hz.

 

31/ En montée à vitesse constante, l’avance par tour d’une hélice est :

a) égale au pas théorique.                                                                            b) plus petite que le pas théorique.

c) plus grande que le pas théorique.                                                           d) indépendant du pas théorique.

 

32/ Le rendement d'une hélice est défini par le rapport
a) Puissance utile               b)                           c)                              d)

    Puissance absorbée

33/ Le cône d'hélice :

a) améliore l'écoulement de l'air.                                  b) favorise le refroidissement du moteur.

c) évite le souffle hélicoïdal autour du fuselage.          d) les affirmations "a" et "b" sont exactes.

 

 

34/ Dans un moteur à explosion, l’ensemble bielle-vilebrequin :

a) sert à limiter la course du cylindre.

b) transmet le mouvement des soupapes aux bielles.

c) transmet le mouvement alternatif des pistons aux cylindres.             

d) transforme le mouvement alternatif des pistons en mouvement de rotation du villebrequin.

 

35) L'essence 100LL utilisée pour les moteurs à pistons en aviation légère est de couleur :

             A) - verte.            B) - incolore.          C) - bleue.               D) - rouge.

 

36) La commande de richesse d’un avion à moteur à piston agit sur :

a) l’indice d’octane de l’essence.                                                                             b) le taux de mélange essence/huile.

c) le taux de mélange air/essence.                                                                             d) l’arrivée d’air dans le carburateur.

 

37/ Après la mise en route, vous constatez que l’alternateur ne charge pas, vous décidez en tant que commandant de bord :

a) d’effectuer le vol, cet appareil n’étant pas indispensable pour votre navigation

b) d ‘alerter le chef mécanicien pour avoir son avis et décoller ensuite

c) d’annuler le vol, votre sécurité ne serait pas assurée

d) de maintenir le vol en prévoyant de ne pas mettre en service les équipements électriques non nécessaires.

 

38/ Pour augmenter le rendement et la sécurité de fonctionnement des moteurs à pistons d'avion, on

adopte généralement :

a) quatre soupapes par cylindre                              b) un double système d'allumage

c) le refroidissement par eau                                    d) des fréquences de rotation très élevées

 

39/ Si l’on coupe la batterie d’un moteur d’avion qui est en fonctionnement :

a) le moteur s’arrête.                                                                b) le moteur continue de tourner

c) tous les instruments cessent de fonctionner.                       d) les propositions b et c sont exactes.

 

40/ Lorsque le pilote cale son hélice afin qu’elle offre le moins de traînée possible, on dit que l’hélice est en :

a) réverse.                               b) drapeau.                             c) frein.                   d) moulinet.

 

41/ La commande de richesse d’un avion à moteur à piston agit sur :

a) l’indice d’octane de l’essence.                                                                             b) le taux de mélange essence/huile.

c) le taux de mélange air/essence.                                                                             d) l’arrivée d’air dans le carburateur.

 

42/ La fonction des ailettes d’un bloc moteur à refroidissement par air est d’améliorer :

a) l’aérodynamisme.                                                                                b) la résistance de la structure.

c) le refroidissement des cylindres.                                                         d) rapport poids/puissance.

 

43/ La majorité des moteurs à pistons utilisés en aéronautique est dotée d'un double système d'allumage. 

    Cela signifie que :

a) chaque bougie est alimentée séparément par la batterie grâce à un filtre électronique.

b) les bougies sont alimentées en même temps à partir de la batterie par un même fil dédoublé.

c) chaque cylindre est doté de 2 bougies, chacune alimentée par une magnéto indépendante.

d) chaque cylindre est doté d'une bougie alimentée par 2 magnétos indépendantes.

 

44/ Une hélice à calage variable est utilisée de la façon suivante :

a) grand calage au décollage, petit calage en croisière

b) petit calage au décollage, grand calage en croisière

c) grand calage au décollage, drapeau en croisière

d) petit calage au décollage, drapeau en croisière

 

45/ Sur une hélice à calage variable, le “plein petit pas” est utilisé pour le :

a) décollage.                            b) vol à haute altitude.                  c) vol en croisière.           d) vol à grande vitesse.

 

46/ Sur un avion à moteur à pistons à carburateur, une réduction de la pression d’admission nécessite :

a) aucune précaution particulière.

b) aucune précaution particulière si la température de l'air est comprise entre -7° et +20° C.

c) l'utilisation du "réchauffage carburateur" si la température de l'air est comprise entre +5° et +25° C.

d) s'appelle une "remise de gaz".

Repost 0
Published by Manu - dans QCM corrigés
commenter cet article
26 avril 2008 6 26 /04 /avril /2008 18:19

1/ pour augmenter la sécurité de fonctionnement des moteurs d'avion, on adopte généralement :

                                a) quatre soupapes par cylindre

                                b) un double système d'allumage

                                c/)le refroidissement par eau

                                d/ des fréquences de rotation très élevées

 

2/ Le rendement d'une hélice est défini par le rapport :

                                a)    Puissance utile / puissance absorbée

                                b)    Puissance absorbée / puissance utile

                                c/)   Traction / puissance

                                d/)   Puissance / traction

 

3/ Une hélice à calage variable est utilisée de la façon suivante :

                                a) grand pas au décollage, petit pas en croisière

                                 b) petit pas au décollage, grand pas en croisière

                                c) grand pas au décollage, drapeau en croisière

                                d) petit pas au décollage, drapeau en croisière

 

4/ Le carburateur d'un moteur à pistons :

a) injecte directement du carburant dans les cylindres

b) assure la mise en pression du circuit d'alimentation en carburant

c) assure le mélange air/essence admis dans les cylindres

d) refroidit les cylindres

 

5/ la casserole d'hélice :

                                               a) favorise la mise en température du moteur

                                               b) améliore l'écoulement de l'air

                                               c) évite le souffle hélicoïdal autour du fuselage

                                               d) les affirmations "a" et "c" sont exactes

 

6/ L’action du réchauffage carburateur se traduit :

                                                a) augmentation de la puissance

                                                b) diminution de la puissance

                                                c) une réduction du débit carburant

                                                d) une réduction de la pression essence

 

7/ La pompe électrique de gavage est utilisée :

a) pour la mise en route du moteur

b) pour prévenir une panne de la pompe principale au décollage ou à l'atterrissage

c) pour lutter contre la formation de “ vapor lock ”

d) pour tous les cas ci-dessus

 

8/ Sur une hélice à pas variable, le “ plein petit pas ” est utilisé pour le :

a) vol en croisière                b) vol à haute altitude

c) décollage                          d) vol à grande vitesse

 

9/ Le rendement d'une hélice est :

a) nul lorsque le moteur tourne à plein régime et que l’avion est immobilisé   

b) maximal lorsque l’avion effectue un “ piqué ” et que le moteur est au ralenti

c) maximal lorsque l’avion effectue un “ piqué ” et que le moteur tourne à plein régime

d) aucune des réponses ci-dessus n’est exacte

 

10/ Le calage (ou angle de calage) d'une hélice est :

a) l'angle formé entre les pales (180° pour une bipale, 120° pour une tripale, etc.......)

b) le diamètre de l'hélice multiplié par le coeff. de plénitude

c) l'angle formé par la corde de profil de la pale à un endroit donné et le plan de rotation de l'hélice

d) la position occupée par l'une des pales de l'hélice lorsque le moteur est arrêté, mesurée en degrés par rapport à la verticale.

 

11/ La manette de richesse d’un avion à moteur à piston sert :

a) à ajuster la richesse en fonction des variations de température et de pression statique

b) à augmenter la richesse quand la pression statique diminue

c) à diminuer la richesse lorsque la température diminue

d) les réponses a et b sont exactes

 

12/ Parmi les indices ci-dessous, quel est celui qui représente l’indice de performance d’un carburant pour motopropulseur :

a) 80/87                                                                    b) 100/130

c) les deux propositions ci-dessus sont exactes       d) aucune des propositions ci-dessus n’est exacte

 

 

 

13/ La pompe de gavage du circuit carburant d’un avion à moteur à piston :

a) injecte l’essence dans les cylindres du moteur       b) fonctionne électriquement

c) fonctionne mécaniquement                                     d) les réponses b et c sont exactes

 

14/ Le réchauffage carburateur doit être utilisé :

a) aux forts régimes du moteur si la température de l’air se situe entre –5°C et +5°C

b) aux faibles régimes du moteur jusqu’à une température de l’air pouvant atteindre +25°C

c) toujours lorsque la température de l’air est négative

d) aucune des réponses ci-dessus n’est exacte

 

15/ Un turbopropulseur est :

a) un moteur à piston équipé d’un turbo                b) un réacteur accouplé à une fusée pour le décollage

c) une turbomachine couplée à une hélice               d) un turboréacteur à double entrée

 

16/ Si l’on coupe la batterie d’un moteur d’avion qui est en fonctionnement :

a) le moteur s’arrête

b) on constate une baisse de régime du moteur ( environ 100 tr/min de moins)

c) le moteur continue de tourner

d) tous les instruments cessent de fonctionner

 

17/ L'hélice à vitesse constante

a) S'utilise avec grand pas au décollage et petit pas en croisière

b) Permet de raccourcir la distance de décollage

c) Diminue la vitesse de décrochage moteur réduit

d) est pourvue d’un pas constant

 

18/ Un moteur refroidi par air risque de chauffer :

                            1) au cours de roulages ou d’attentes au sol prolongés

                            2) par condition givrante

                            3) lors de montées prolongées

                            4) au cours de vols à haute altitude

 

choisir la combinaison correcte :

a) 2 et 4.         b) 2 et 3.              c) 1 et 3.              d) 3 et 4.

 

19/ Durant un cycle de fonctionnement d’un moteur à piston, le seul temps qui produit de l’énergie mécanique utile pour la propulsion est :

a) l’admission         b) la compression

c) l’échappement    d) la combustion-détente

 

20/ Lorsqu'un avion s'élève, la diminution de la densité de l’air aura tendance à :

a) provoquer un givrage carburateur                 b) augmenter la puissance utile

c) appauvrir le mélange                                     d) enrichir le mélange

 

21/ Un turboréacteur :

a) sert  à compresser l’air admis dans les cylindres d’un moteur à pistons

b) augmente la pression aux injecteurs d’un moteur à pistons à injection

c) est une turbomachine sans turbine couplée à une hélice

d) est un propulseur sans hélice

 

22/ La plupart des moteurs d’avions légers est équipée d’un système de double allumage qui a pour principal avantage :

a) d’améliorer la combustion et d’augmenter la sécurité en vol        

b) de diminuer l’usure des bougies

c) de réduire la consommation de carburant        

d) de régler la consommation électrique

 

23/ Dans un moteur à explosion, le vilebrequin :

a) sert à limiter la course du cylindre

b) transmet le mouvement des soupapes aux bielles

c) transmet le mouvement des pistons aux cylindres

d) transmet le mouvement des pistons à l'arbre de l'hélice 

Repost 0
Published by Manu - dans QCM corrigés
commenter cet article
26 avril 2008 6 26 /04 /avril /2008 18:15

21/ Quelle technologie n'est plus employée dans la construction des avions légers :

a) construction bois et toile

b) construction en matériaux composites

c) structure géodésique

c) structure métallique

 

22/ Un saumon d'aile est :

a)    la pièce maîtresse de l'aile

b) l'extrémité de l'aile appelée aussi bord marginal

c) une pièce en forme de poisson qui sert à équilibrer l'aileron

d) une pièce renforcée de l'aile qui sert de marchepied

 

23/ Parmi les paramètres suivants, quel est celui qui augmentera  la stabilité de l’avion :

                                                               a) une voilure en flèche inversée

                                                               b) une voilure à dièdre inverse

                                                               c) une voilure avec un dièdre positif

                                                               d) une voilure de forme elliptique

 
26/ Une aile rectangulaire a une surface de 36,75 m2 pour une envergure de 21 m. Quel est son allongement ?

a) 17,5                    b) 12                       c) 10                       d) 1,75

 

27/ Sans changer les caractéristiques du profil, plus l’allongement d’une aile est grand :

a) les tourbillons marginaux sont moins violent                          b) plus la traînée induite est faible

c) plus la vitesse augmente                                                          d) toutes les propositions les sont exactes

 

29/ L'aile d'un planeur a une envergure de 15 m et une surface de 10 m2 ; son allongement est :

 

                                               a/ 5                                         b/ 12                                       c/ 20                                       d/ 22,5

 

30/ Quels sont les documents qui doivent obligatoirement être à bord lors de tout vol :

 

AVION

U.L.M.

a

Brevet et licence du pilote, carnet de route…

Brevet et licence du pilote, manuel de vol, carnet de vol…

b

Licence du pilote, carnet de route, carnet de vol…

Brevet et licence du pilote, manuel de vol, carnet de route

c

Brevet et licence du pilote, certificat d’immatriculation…

Brevet et licence du pilote, certificat d’immatriculation…

d

Licence de pilote, carnet de vol, manuel de vol…

Brevet et licence du pilote, certificat d’immatriculation…

 

31/ La licence de pilote privé ou PPL permet de piloter :

a) un avion de transport aérien

b) un hélicoptère

c) un planeur

d) un avion d’aéroclub (sans condition des compétences requises)

 

32/ La visite prévol est effectuée :

a/ obligatoirement par le commandant de bord avant chaque vol

b/ le matin par le mécanicien

c/ une seule fois par jour avant le premier vol

d/ uniquement après une réparation

 

33/ Les aéronefs munis d’un empennage en V, les gouvernes de profondeur sont situées :

a) sur les ailerons.

b) en dessous du fuselage.

c) sur l’empennage en V et servent également de gouverne de direction.

d) n’ont pas de gouverne de profondeur.

 

34) Il existe plusieurs classes d’ULM :

a) pendulaire, multiaxes, parachute motorisé.                                         b) pendulaire, parapente, autogire.

c) multiaxes, hélicoptère, aérostat motorisé.                                           d) parachute motorisé, autogire, montgolfière.

 

35) Dans une aile d'avion, les efforts de flexion sont encaissés par :

a) La poutre longitudinale.     b) le longeron d'aile.                               c) les nervures.                       d) les traverses.

 

36) Si l’on coupe la batterie d’un moteur d’avion qui est en fonctionnement :

a) le moteur s’arrête.                                                                b) le moteur continue de tourner

c) tous les instruments cessent de fonctionner.                       d) les propositions b et c sont exactes.

 

37) Dans un train d'atterrissage tricycle, la roulette de nez :

a) assure le freinage au sol.                                                       b) permet d'assurer une conduite aisée au sol

c) ne sert qu’à poser l'avion au sol sur 3 points.                     d) ne sert qu'à protéger l'hélice.

 

38) La gouverne de profondeur est une surface :

a) mobile située en général à l'arrière de l'avion.

b) fixe et verticale en général à l'arrière de l'avion.

c) fixe et horizontale en général à l'arrière de l'avion.

d) mobile située au bord de fuite de part et d'autre du fuselage.

 

39) Les commandes principales permettant de diriger l’aile parapente et de contrôler son incidence sont :

a) les aérofreins.     b) les freins.                           c) la sellette.                           d) les élevons.

 

40) On appelle cellule d’un avion :

a) tout l’avion sauf les équipements et propulseurs.                        b) le fuselage.

c) la cabine des pilotes et passagers   .                                              d) les mécanismes de l’avion.

 

41) Un avion STOL ou ADAC est un avion :

a) à décollage et atterrissage court (Short Take off and Landing)

b) à décrochage à rattrapage commandé

c) à décrochage automatiquement contrôlé

d) qui ne décroche pas (Absence de Décrochage Au Cabré)

Repost 0
Published by Manu - dans QCM corrigés
commenter cet article
26 avril 2008 6 26 /04 /avril /2008 18:05

1/ Avant d'entreprendre un vol sur avion ou planeur, le pilote effectue :

                               a) un "point fixe"                                   b) un "tour de chauffe"

                               c) une "grande visite"                             d) une "visite prévol"

 

2/ Quelle est la description correcte pour l’avion représenté ?

a) aile basse à dièdre positif et empennage papillon

 

b) aile médiane à dièdre positif et dérive surélevée

 

c) aile basse à flèche positive et empennage     cruciforme

 

 

d) aile médiane à dièdre positif et empennage en “ T ”

 

3/ Dans une aile d'avion, les efforts de flexion sont encaissés par :

                                               a) le coffrage 

                                               b) le longeron d'aile

                                               c) les nervures

                                               d) les traverses

 

4/ La résistance mécanique des bois utilisés en construction aéronautique est plus importante dans le sens axial des fibres en
a) flexion          b) traction             c) cisaillement         d) compression

 

5/ Quels sont les bois utilisés en construction aéronautique :

a) le sapin, le pin d’Orégon et le pin d’épice

b) le sapin, le fêt néant, l’épicéa

c) le bouleau, le hêtre et le sapin

d) le balsa, le haut Koumé et le fresne

 

6/ L’emplanture d’une aile est :

a) la partie assurant la jonction aile-fuselage

b) l’extrémité de l’aile également appelée “ saumon ”

c) le dessous de l’aile

d) le logement des aérofreins

 

7/ Dans une structure de fuselage dite "caisson" les couples (ou cadres) :

a) sont les systèmes d'accouplement rapide entre ailes et fuselage

b) donnent la forme de la section du fuselage et encaissent certains efforts

c) sont des lisses accouplées par deux afin de supporter, sans déformation, les efforts longitudinaux du fuselage

d) aucune des affirmations ci-dessus n'est exacte

 

8/ Un train d’atterrissage dit "classique" comprend :

a) deux atterrisseurs principaux et une roulette de queue

b) deux atterrisseurs principaux et une roulette de nez

c) deux atterrisseurs principaux, une roulette de nez non orientable

d) un atterrisseur principal et deux balancines

 

9/ Quelle est la réponse fausse parmi les propositions suivantes. Pour freiner l’avion à l’atterrissage, on peut utiliser :

a) les freins de roue

b) l’inversion de pas d’hélice si ce système existe

c) le freinage aérodynamique en sortant les aérofreins s’ils existent

d) l’inversion du sens de rotation du moteur

 

11/ Par rapport au train d’atterrissage classique, le train d’atterrissage tricycle a pour avantage :

a) une meilleure visibilité au roulage                                               b) une traînée plus faible en vol

c) une meilleure stabilité au roulage                                d) les propositions a et c sont exactes

 

12/ La gouverne de direction est une surface :

a) fixe et horizontale placée à l'arrière de l'avion

b) mobile et verticale placée à l'arrière de l'avion  

c) mobile et située à l'extrémité de chaque demi-aile

d) fixe et verticale placée à l'arrière de l'avion

 

13/ On appelle surface alaire :

a) la surface d'une aile

b) la somme des surfaces de deux ailes

c) la surface totale de la voilure y compris celle qui traverse le fuselage

d) la somme de la surface des ailes et de la totalité du fuselage

 

14/ L'angle de calage d'une aile est l'angle compris entre :

a) la trajectoire de l'avion et l'axe longitudinal de l'avion

b) la trajectoire de l'avion et l'horizontale

c) la corde de profil et l'horizontale

d) la corde de profil et l'axe longitudinal de l'avion   

 

15/ Un avion a les caractéristiques suivantes : envergure 10 mètres, épaisseur relative de l'aile 0, 20 mètre, profondeur moyenne de l'aile 1 mètre. Sachant que cette aile est rectangulaire, quel est son allongement ?

a) 50                       b) 5                         c) 10                       d) 100

 

16/ Un Karman est :

a) un célèbre appareil de compétition utilisé dans les courses de vitesse aux USA (courses de pylônes).

b) un carénage d'emplanture optimisant l'écoulement de l'air.

c) un chariot de déplacement d'aéronef lourd sur les aires de parking des aéroports.

d) un dirigeable gonflé au sulfure d'hydrogène.

 

17/ Parmi les éléments ci-après, lequel n’est pas un constituant de la cellule

 

a) le fuselage.                                b) les empennages.                          c) l’aile.                   d) l’avionique.

 

18/ Quelle est la description correcte pour l'avion représenté ?

a) aile basse à dièdre négatif et empennage cruciforme.

b) aile médiane à dièdre positif et empennage en T.

c) aile basse cantilever à dièdre positif et empennage cruciforme.

d) aile médiane à flèche positive et empennage papillon.

 

19/ La roulette de nez d’un train d’atterrissage tricycle :

a/ assure le freinage au sol

b/ facilite la conduite au sol

c/ ne sert qu’à l’atterrissage dit « trois points »

d/ ne sert qu’à protéger l’hélice

 

20/ Un empennage monobloc comporte :

a/ une partie fixe et une partie mobile

b/ trois parties

c/ une seule partie entièrement mobile

d/ deux parties

 

 

Repost 0
Published by Manu - dans QCM corrigés
commenter cet article
24 avril 2008 4 24 /04 /avril /2008 20:42

 

1/ Un corps se déplace à la vitesse de 100 Km/h; en passant à la vitesse de 300 Km/h, sa résistance aérodynamique :

                                                        a/ ne change pas                                                b/ est multipliée par 9

                                                        c/ est multipliée par 3                                         d/ diminue légèrement

 

2/ En vol normal :

                                                        a) l'extrados de l'aile est le siège d'une dépression

                                                        b) l'intrados de l'aile est le siège d'une surpression

                                                        c) l'aile est "décrochée"

                                                        d) les propositions "a et b" sont exactes

 

3/ Les facteurs suivants, sauf un, améliorent les performances aérodynamiques d'un planeur. Lequel ? :

                                                  a) une aile propre, sans moucherons             

                                                  b) un grand allongement                  

c) un train rentrant

d) un train fixe

 

4) La corde d'un profil est :

    a) la ligne d'épaisseur moyenne

    b) l'envergure de l'aile

    c) un fil de laine

    d) le segment qui joint le bord d'attaque au bord de fuite

 

5/ Les ailes d'avion :

a) assurent l'équilibre longitudinal de l'avion

b) assurent la sustentation aérodynamique

c) commandent la rotation de l'avion autour de l'axe de roulis

d) les réponses "a" et "c" sont exactes

 

6/ La résistance de l’air sur un corps :
a) s’exprime en kilogrammes                                                      b) ne dépend pas de la surface du corps
c) est proportionnelle à la surface du corps                            d) varie avec le carré de la surface du corps

 

7/ Un corps se déplace à la vitesse de 100 km/h ; en passant à la vitesse de 300 km/h, sa résistance aérodynamique (traînée) :

a) ne change pas                 b) est multipliée par 9         c) est multipliée par 3          d) diminue légèrement

 

8/ En soufflerie, si on multiplie par 3 la vitesse du vent relatif, la force aérodynamique est :

 

a) multipliée par 3                      b) multipliée par 9                    c) divisée par 3                    d) divisée par 9

 

9/ Un avion vole à vitesse et altitude constantes. Sans bouger le manche, le pilote augmente la puissance à l’aide de la manette des gaz. Cette action entraîne :

a) uniquement une augmentation de vitesse.

b) uniquement une augmentation d’altitude.

c) une augmentation de vitesse et une augmentation d’altitude.

d) une augmentation de vitesse ou bien d’altitude, cela dépend du vent.

 

10/ Tous les facteurs énoncés ci-dessous influencent la force aérodynamique sauf un, lequel ?

a) la température de l’air du jour.                                           b) la propreté de l’aile.

c) la vitesse du vent local du jour.                                        d) la surface alaire.

 

11/ L’incidence de portance nulle d’un profil biconvexe dissymétrique est un angle :

a) pour lequel la traînée est maximale.                                                  b) d’incidence négatif

c) pour lequel la traînée est nulle.                                                         d) d’incidence positif.

 

12/ La force aérodynamique peut se décomposer en :

                                               a/ force centrifuge et force centripète                             b/ portance et traînée

                                               c/ vitesse et taux de chute                                                d/ poids et poids apparent

 
14) La résistance de l'air sur un corps :

a) s'exprime en kilogrammes.                                               b) ne dépend pas de la surface du corps.

c) est proportionnelle à la surface du corps.                    d) varie avec le carré de la surface du corps.

 

15) La corde d'un profil est le segment qui joint :

a) l’emplanture à l’extrémité d’aile.                                     b) les deux extrémités d’une aile.

c) le bord de fuite au bord d’attaque.                                d) aucune des propositions ci-dessus n’est exacte.

 

16) L’épaisseur relative d’un profil d’aile est le rapport :

  

a)                               b)   épaisseur maximale                             c)                                   d)           

                                         corde 

17) Les facteurs suivants, sauf un, améliorent les performances aérodynamiques d’un planeur. Lequel ?

a) une faible surface alaire.                                                  b) un grand allongement.                 

c) une aile propre sans poussière ni insectes collés.      d) un train rentrant (escamotable).

 

18) L'extrados d'une aile ou d'un profil désigne :

a) sa partie supérieure.                       b) sa partie inférieure.         c) les extrémités.                  d) les aérofreins.

 

 

Repost 0
Published by Manu - dans QCM corrigés
commenter cet article
23 avril 2008 3 23 /04 /avril /2008 15:47

Matériel : dossier de vol complet (obtenu sur les sites OLIVIA et NAV2000), tableau des abréviations et symboles du temps significatif fourni par METEO FRANCE

Introduction : Nous avons besoin avant de partir, de prendre la météo afin de vérifier que la limitation de vent de travers (22 kt) n’est pas dépassée, calculer notre cap et nos TVE (Temps avec Vent Estimé), refaire notre bilan carburant, mais aussi vérifier tout simplement la faisabilité du vol compte tenu d’éventuels phénomènes météorologiques dangereux. Ceci nous amènera à prendre le dossier de vol complet peu de temps avant le départ afin d’avoir les informations météo les plus proches de la réalité possibles. Ce dossier de vol comprendra :

·          Cartes TEMSI

·          METAR, TAF, SPECI, SIGMET

·          Cartes des vents

·          NOTAM

1.        Cartes TEMSI (voir carte TEMSI France du dossier de vol)

Dans un premier temps, nous allons consulter les cartes TEMSI afin de déterminer la position des perturbations, leur sens de déplacement, et en déduire la position des nuages les plus bas, qui accrochent le sol, rendant les vols VFR impossibles.

Elles sont produites par METEO FRANCE toutes les 3 heures :

·          les cartes TEMSI EUROC pour l’Europe occidentale de la surface au FL 450,

·          les cartes TEMSI FRANCE pour la France métropolitaine de la surface au FL 125, elles sont plus adaptées aux vols VFR

Pour une meilleure compréhension de notre carte, nous pouvons nous aider du tableau des symboles fourni par METEO FRANCE.

·          Qu’est-ce qui doit attirer notre attention sur cette carte ?

·         

·           

1)       L’heure de validité (12h00 UTC soit 13h00 heure légale)

2)       La position du front (non précisée sur notre carte) et ses limites latérales (non loin de notre trajet

3)       La vitesse et le sens de déplacement du front (non précisé mais nous pourrons consulter les cartes des vents et les massages d’aérodromes)

4)       La quantité et le type de nuages (risque de givrage modéré, cumulus et stratocumulus à partir de 1500 ft en fragmenté (5 à 7/8) et localement épars (3 à 4/8)

5)       L’altitude de l’isotherme 0° est à 1500 ft soit approximativement notre altitude de croisière, visibilité minimale 1,5 km, pluies et averses, risque de givrage modéré).

2.        METAR, TAF, SPECI, SIGMET (voir METAR et TAF du dossier de vol)

Pour affiner les indications des cartes TEMSI et se faire une idée plus précise du temps que l’on va rencontrer, il nous faut recueillir des informations supplémentaires auprès des services météo. Ce sont elles qui vont nous permettre de prendre la décision finale d’entreprendre ou d’annuler le vol.

·          Le METAR est un message d’observation d’aérodrome, il est donc très fiable et rédigé systématiquement  toutes les heures ou demi-heures. Il est important de noter :

1.        l’écart entre la température de l’air et celle du point de rosée. Lorsque celles-ci sont voisines, il y a saturation de l’atmosphère en humidité, donc risque de brouillard.

2.        le QNH

·          Le TAF est message de prévision d’aérodrome, il décrit le temps prévu pour une durée de 9 heures (TAF court) ou de 18 heures (TAF long)

·          Le SPECI est un message spécial rédigé occasionnellement en cas de changement rapide des conditions météo (aggravation ou amélioration)

·          Le SIGMET est un avis de phénomène dangereux

Les codes employés dans les METAR et les TAF sont presque identiques, seule la mise en forme change.

Exemple : nous prenons la liste des METAR et TAF de notre dossier de vol : « concernant LFOP (Rouen – Vallée de Seine), nous avons 1 METAR et 1 TAF, en quoi les distingue-t-on ? Þ expliquer »

« observons le METAR de LFOI (Abbeville) :

LFOI Þ L pour Europe, F pour France, OI identifiant Abbeville

071000Z Þ le 07 du mois à 10h00 zoulou (heure UTC : ajouter 1 h l’hiver, 2 h l’été)

32007kt Þ vent en surface du 320° (direction d’où vient le vent) de 07 nœuds de vitesse

9999 Þ visibilité horizontale supérieure ou égale à 10 km (on ne va pas au-delà de 9999 car cela n’a pas d’intérêt en aéronautique)

SCT013 Þ épars à 1300 ft

BKN043 Þ fragmenté à 4300 ft

        Ce groupe donne des indications sur

·          La quantité de nuages :

o         FEW = peu 1 à 2/8

o         SCT = épars 3 à 4/8 = peu nuageux

o         BKN = fragmenté 5 à 7/8 = nuageux

o         OVC = couvert 8/8 = très nuageux

·          La hauteur de la base des nuages exprimée en centaines de pieds

·          Le genre des nuages dans deux cas particuliers : présence de Cb (cumulonimbus) ou de Tcu (tower cumulus) très dangereux pour l’aronautique

03/01 Þ température et point de rosée en degrés Celsius précédés de M si négatifs

Q1027 Þ pression au QNH en hPa

On pourrait également avoir un groupe sur des phénomènes météorologiques tels que la pluie (RA), le brouillard (FG) (voir tableau des abréviations de temps significatif fourni par METEO France)

Sur l’aérodrome d’Abbeville, en fin de matinée, une coupe des nuages donnerait (copier au tableau) :

 

Dans ces conditions, le voyage serait-il possible ?

Non car nous avions prévu une altitude de croisière de 2000 ft, or en VFR nous devons rester hors des nuages. Cependant, nous partons à 12h00 UTC, la zone festonnée de temps significatif est limite, et le TAF de Rouen prévoit une couverture nuageuse fragmentée à 3500 ft à partir de 12h00 UTC, le vol est donc envisageable.

3.        Les cartes des vents (voir cartes des vents du dossier de vol)

Il nous faut encore déterminer le vent en altitude afin de calculer notre cap, nos TVE, et choisir le cas échéant une altitude de vol différente afin d’avoir une composante de vent arrière plus favorable.

Les cartes des vents donnent la direction et la vitesse du vent respectivement pour le FL 20, 50, et 100 toutes les 6 heures. Elles indiquent également la température régnant au niveau considéré (signe + pur les températures positives, sinon négatives).

A notre altitude de croisière, la température sera de – 1 ° c et le vent soufflera approximativement du 330° à 15 kt, ce que corroborent nos messages d’aérodrome sur le trajet. Nous pouvons recalculer nos caps et TVE (à faire).

4.        Les NOTAM (NOtice To Air Man) (voir NOTAMs du dossier de vol)

Les NOTAM sont des messages publiés par le Service d’Information Aéronautique. Ils concernent l’état ou la modification d’une installation au sol, la présence d’obstacles (grues, …) dans les trajectoires de départ ou d’arrivée, ou d’autres dangers pour la navigation aérienne. Il peut s’agir aussi d’une modification d’un organisme de la circulation aérienne (changement de fréquence, …) ou d’une modification de procédure.

(voir NOTAMs du dossier de vol)

Le premier NOTAM nous informe de l’obligation de transmettre ses intentions de vol pour l’aérodrome de Rouen. Les deuxième et troisième NOTAM nous donnent les horaires d’activité des CTR et TMA de Rouen, ainsi que les heures d’avitaillement.

QCM 15 Météorologie : dossier de vol : cartes TEMSI, messages d’aérodrome, SIGMET, cartes des vents, NOTAM
Repost 0
Published by Manu - dans Cours
commenter cet article

Présentation

  • : AERO-CLUB EU - LE TREPORT - MERS
  • AERO-CLUB EU - LE TREPORT - MERS
  • : AEROCLUB EU - LE TREPORT - MERS Route de l’Ermitage 76260 Eu Tél : 02 35 86 87 54 Formations théoriques et pratiques ULM et avion
  • Contact

Tarifs au 1er Janvier 2012

Cotisation Club (adhésion annuelle) : 200 €

Cotisation élève annuelle : 100 €
Cotisation "Vacances" (par mois ou 30 jours) : 40 €

Licence FFA
Licence + Assurance : 65 €
Licence + Assurance : 99 €

Heure de Vol  DR400 : 125 €

Location du hangar (par machine au semestre) : 95 €
Tout stationnement sous hangar implique obligatoirement l'adhésion à l'association.

Pour toute nouvelle inscription :
1 photo d'identité
1 photocopie pièce d'identité
1attestation assurance machine
1 certificat médical pratique aéronautique

Recherche

Informations baptêmes

 

Baptême Avion (1 à 3 passagers)
Promenade 12 à 15 minutes
1 pers : 47 €
2 pers : 63 €
3 pers : 73 €


Promenade baie de Somme
1 pers : 84 €
2 pers : 105 €
3 pers : 126 €


Contact :
Gilbert  : 06 20 82 41 15 

 



Baptême ULM

        (1 passager)
15 min : 42 €
30 min : 58 €
60 min : 90 €


Contacts :
Autogire

Fabien :    06 83 84 43 54

 

Multiaxes       (cabine fermée)

J-Claude : 06 84 68 77 64

Antoine :    06 71 87 16 61

Greg      :    06 89 65 07 81

 

Pendulaire

Bruno :      06 88 32 70 72

Didier :      06 82 54 10 56

 

Infos sur le BIA